(c) Iselin(c) Cortis(c) Larvego

Avant-propos

28.08.2008

LES PREMIERES INTERVIEWS DES ARTISTES SONT ONLINE - A DECOUVRIR!
L. NGUYEN - R. ISELIN - O. PASQUAL - M. BERTSCHI

Make believe. Photographie mise en scène.

Implantées à Bienne depuis douze ans, les Journées photographiques se sont profilées comme le seul festival suisse de photographie annuel qui propose une thématique. Une thématique en lien avec l’actualité de la photographie contemporaine et qui caractérise plus spécifiquement la photographie suisse. Cette année, plus que d’un thème, il s’agit d’un genre photographique, celui de la mise en scène. Ce genre qui existe depuis les débuts de la photographie, comme le retrace Fritz Franz Vogel dans son texte, s’est renouvelé à chaque époque. Aujourd’hui, à l’ère du numérique et de Photoshop, le rapport de la photographie à la réalité est plus que jamais mis en cause, bien que les artistes invités cette année préfèrent pour la plupart avoir recours à l’arrangement de la scène avant la prise de vue. Levant ainsi le voile sur la vérité de la représentation et son aspect construit, ils créent des images au caractère narratif, théâtral ou artificiel. Par leur travail, ils réagissent également aux millions d’images disponibles et consommables immédiatement sur le web, en pratiquant une photographie personnelle et créatif, qui ralentit le rythme de création et de consommation de l’image, sans dénoncer pour autant, mais valorisant le travail de l’artiste et l’image qui en résulte.

Étroitement liées à leur ville, les Journées photographiques de Bienne collaborent avec le PhotoforumPasquArt, le Filmpodium et l’Ecole d’arts visuels de Bienne.

Nous avons aussi à coeur d’exporter cette plateforme pour la photographie suisse, afin de faire connaître la haute qualité de la création suisse et d’ouvrir une fenêtre sur ce qui se fait ailleurs. C’est ainsi que nous avons cette année – après Berlin, Uri, Maputo, Johannesburg et Lodz – un échange d’exposition avec la Biennale dell’Immagine de Chiasso.

Hélène Joye-Cagnard et Catherine Kohler

website by aquaverde