(c) Rusch(c) Rusch(c) Rusch(c) Rusch

it is paris hilton, paris the greek sucker, paris the city……paris mon amour

Ecoutez l'artiste vous parler en bas de page... (en allemand)

Une fille célèbre, un héros grec et une ville élégante partagent le même nom et sont pareillement aimés. Rien de plus n’est dévoilé dans le titre de cette série. Les photos montrent des protagonistes femmes qui semblent sortir tout droit d’une image publicitaire, avec leurs longues jambes et leurs épaules dénudées, leurs vêtements glamours et leurs accessoires. Deux des quatre jeunes femmes portent des robes de soirée ; les deux autres sont en sous-vêtements. Le regard du spectateur est habilement dirigé entre les jambes des protagonistes. Corinne L. Rusch explore avec assurance le monde scintillant des célébrités. C’est un univers qu’elle connaît bien et dont elle parvient à imiter les atmosphères à s’y méprendre. L’intérêt de son travail réside cependant dans sa faculté à rendre compte précisément des dimensions obscures de cet univers d’apparence merveilleuse. Les attitudes des modèles photographiés sont ainsi bien loin de celles des mannequins défilant sur une estrade et des sourires forcés des magazines. Ces jeunes femmes paraissent s’être effondrées d’avoir trop fêté, semblent avoir succombé aux délires de l’anorexie ou aux rêves de la réussite. Leurs attentes et celles de leurs proches pesant sur leurs épaules, leur ambition et les artifices derrières lesquels elles cachent leur Moi déficient – au point de ne plus même le reconnaître – les ont vidées. La seule concession de Rusch est l’esthétique avec laquelle elle présente ces situations de détresse : une fois c’est la position du corps qui imite parfaitement le décor abstrait qui se trouve en arrière-fond, ailleurs, la symétrie du corps paraît si fragile qu’on en retient presque son souffle. Ailleurs encore, sur le seul cliché pris à l’extérieur, les sapins éclairés par le soleil matinal et les hauts talons que l’on prendrait pour des pommes de pin créent une atmosphère de conte de fées. En réalité, comme le suggère son titre, le travail de Corinne L. Rusch interroge l’injonction sociale de beauté et de succès sans pourtant la rejeter complètement.

Nora Fiechter

 


La photographe suisse Corinne L. Rusch (née en 1973) vit et travaille à Vienne. Après avoir suivi le cours préparatoire à Zurich, elle étudie à l’Université des arts décoratifs de Vienne, qui lui remet un diplôme avec mention en 2001. Depuis lors, elle participe à de nombreuses expositions en Suisse, en Autriche et à Los Angeles. Elle a reçu plusieurs prix et bourses.

>>> www.corinnerusch.com

>>> TROUVER L'EXPOSITION SUR LE PLAN

Carte Blanche Audio à Corinne L. Rusch.... Ecoutez-la! (en allemand)


Télécharger | MP3 6.64 MB
website by aquaverde