(c) Malorgio
agrandir l'imageagrandir l'image
(c) Malorgio
(c) Malorgio(c) Malorgio(c) Malorgio(c) Malorgio(c) Malorgio

Gina

Ecoutez un texte rédigé par l'artiste - en bas de page...

Gina est un essai photographique qui traite du rapport entre son auteur, Stefania Malorgio, et sa mère. Je l’ai réalisé suite à un questionnement sur l’ambiguïté qui nous lie, indique-t-elle. Durant trois ans, elle a pris régulièrement sa mère en photographie dans son environnement et ses activités quotidiennes, parallèlement à un travail d’écriture. Il en résulte un répertoire de situations significatives qui paraissent tirées d’un storyboard. On y voit Gina manoeuvrant la tondeuse à gazon, saisie dans ses pensées au volant de sa voiture, arrosant au soleil couchant les plantes dans son jardin d’une banlieue résidentielle, coiffant sa fille dans la salle de bain, observant les membres de sa famille avec bienveillance, etc.
Ces scènes construisent une forme de journal intime paradoxal, dans la mesure où le sujet est soumis à une observation distanciée, parfois presque artificielle. L’artiste y joue avec la limite floue qui sépare l’approche documentaire de la fiction, comme pour mieux traduire la nature contrastée de ses sentiments envers sa mère. Dans certaines images, la mise en scène est explicite alors que d’autres présentent les caractéristiques de l’instantané, bien qu’elles soient parfaitement maîtrisées. Parfois, l’auteur s’introduit dans le cliché et prend ainsi le statut d’acteur, dans une situation qu’elle peut manipuler de l’intérieur.
Pour tenter d’explorer le lien à sa mère, Stefania Malorgio a choisi une forme élaborée qui fait référence à la culture des séries télé (Desperate housewives n’en est qu’un exemple). Elle dit retrouver en sa mère l’histoire dramatique d’une femme actuelle. Les clichés que je fais d’elle me rappellent les héroïnes de film et de série télé auxquelles je m’identifie, des personnages incarnant des stéréotypes gênant par leur banalité, précise-t-elle encore. Loin d’être superficielle, la posture artistique de Stefania Malorgio révèle une personnalité engagée et sincère. Elle parvient, en effet, à rendre universelle une histoire complexe et individuelle, sous une forme visuellement et intellectuellement convaincante. (Daniel Müller)

Daniel Müller

 

Stefania Malorgio, née en 1982, vit et travaille à Lausanne. En 2004 elle obtient un CFC de photographe à l’Ecole d’arts appliqués de Vevey (CEPV). En 2007, elle expose ses travaux personnels à l’espace Standard-Deluxe et accomplit une formation de designer (HES) en communication visuelle, avec spécialisation photographie, à l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL). La série Gina constitue son travail de diplôme. Cette exposition ets une proposition du PhotoforumPasquArt

>>> www.doue.ch/stefania

>>> TROUVER L'EXPOSITION SUR LE PLAN

Ecoutez un texte rédigé par l'artiste...


Télécharger | MP3 1.07 MB
website by aquaverde